Les mythes autour de la pierre d’opale

La pierre d-opale

Il n’y a pas d’autres pierres précieuses qui auront inspiré des histoires, des mythes et des légendes autant que l’opale. Elle a été, et continuera d’être l’une des pierres précieuses adorées de tous les temps. Vous souhaitez en apprendre un peu plus sur l’histoire et les mythes autour de l’opale, qui est vraiment une pierre incroyable ?

Le nom Opale : d’où vient-il ?

L’ancienne langue indienne sanskrit définissait l’Upala comme une pierre précieuse. Et ce nom donna le dérivé du mot grec Opallios, qui veut dire  » pour voir un changement de couleur « . Même en Australie, l’Opale est surnommé le  » serpent de l’arc-en-ciel « . Au Moyen Âge, l’Opale était connue sous le nom d' »ophtalmios », signifiant mot à mot « pierre de l’œil ». En effet, on croyait que cette pierre était excellente aux yeux. Cette roche est aussi connue pour de nombreuses vertus. C’est pourquoi elle est une pierre très prisée en lithothérapie en raison de ses puissants effets sur le bien-être physique et mental. Effectivement, l’opale renforce les sensations et influence la perception. Si vous voulez tous savoir sur les bienfaits qu’apporte l’Opale, n’hésitez pas à consulter caillou-paris.fr

L’Opale dans la Rome antique

Les Romains auraient été les premiers à commercialiser cette pierre de lumière, qui est le symbole de la pureté et de l’espoir. Qui n’a pas entendu parler de Marcus Antonius et de son amour inconditionnel pour Cléopâtre ? Un sénateur Romain nommé Nonius était très apprécié à Rome, mais il était surtout réputé pour avoir amassé une impressionnante collection de bijoux ainsi que de pierres inestimables. L’une des pièces de sa collection la plus remarquable était une opale, le plus bel objet jamais vu. Voyant l’opale, l’empereur Marcus Antonius décida qu’il n’y avait pas de meilleur cadeau pour sa bien-aimée Cléopâtre. Le seul obstacle qui se dressait sur son chemin était la détermination de Nonius à garder son opale inestimable malgré les sommes d’argent considérables que l’Empereur lui proposait. Marcus Antonius commença à s’irriter par ce refus catégorique et répété, mais Nonius, qui connaissait l’empereur à travers les campagnes militaires romaines, savait qu’il n’abandonnerait jamais. N’ayant pas d’autre choix, Nonius décida de partir plutôt que de risquer de perdre son opale. Il vendit tous ses biens, y compris sa collection de pierres précieuses, et quitta Rome pour aller à Alexandrie en Égypte. Marcus Antonius ne parvint pas à déclarer sa flamme à Cléopâtre et resta un homme politique, tandis que Nonius vécut à Alexandrie durant toute sa vie sans jamais quitter son Opale.

Mythe centré sur la pierre opale

Sans distinction de religions ou de traditions, l’opale est une pierre vraiment ancienne qui a été utilisée par toutes les civilisations. Par conséquent, il existe plusieurs mythes centrés sur sa création. Dans la mythologie grecque, Zeus, après avoir remporté la victoire contre les titans, émettait des larmes de joie. Et au contact du sol, ces larmes se transformèrent en pierres précieuses appelées opales. Depuis lors, les Grecs accordent au propriétaire d’une opale la capacité de prophétiser. D’après les aborigènes australiens aussi, le dieu le plus puissant serait descendu sur la Terre en marchant sur un arc-en-ciel. Dès qu’il marchait sur le sol, les pierres environnantes brillaient d’un éclat multicolore, formant une opale, également appelée pierre arc-en-ciel. En Inde, on retrouve une histoire similaire. La déesse arc-en-ciel se transformait en opale pour échapper à ses courtisans. De nombreuses légendes et croyances sont aussi liées à la pierre naturelle qu’est l’opale à travers les différentes cultures. Dans la culture arabe, il est dit que la lumière de la foudre a été emprisonnée dans une roche qui donnait naissance à une magnifique opale. Exploitée depuis environ 10 000 ans en Amérique du Nord, les bijoux et les objets anciens avec des décorations en opale remontant à 4000 ans avant J.-C. ont été retrouvés dans des grottes au Kenya et en Éthiopie.

Pourquoi pense-t-on que l’opale porte malheur ?

L’opale a été longtemps considérée comme un porte-bonheur et ce dernier fait partie des trésors des Cours européennes. Mais, vous avez surement entendu quelqu’un dire que l’opale porte malheur et est une mauvaise pierre. En réalité, il s’agit d’une croyance ridicule dans le monde entier depuis très longtemps. La belle réputation de l’opale fut un temps brisée par l’impact d’un roman de l’Écossais Walter Scott écrit en XIXe siècle. Le roman à succès, Anne de Geuerstein, raconte l’histoire de Lady Hermione, qui a été faussement accusée d’être un démon. Elle mourra peu après qu’une goutte accidentelle d’eau bénite soit tombée sur son opale et ait fait pâlir sa couleur. Dès lors, le public a cessé d’acheter la belle pierre précieuse après avoir réalisé que cet auteur les avait avertis de la malchance qu’apporte l’opale. Aussi, dans la majeure partie de leur histoire, l’opale a été considérée comme un porte-bonheur. Cependant, à une époque bien antérieure, quand les bijoutiers ne savaient pas comment bien manipuler et travailler les pierres correctement, celles-ci séchaient et se brisaient souvent pendant la taille, le polissage et l’assemblage. Cela était considéré naturellement comme de la malchance.

Le bijou Cartier d’occasion : une valeur sûre
Les boucles d’oreilles : des bijoux essentiels pour illuminer un visage et sublimer un look