Le bijou Cartier d’occasion : une valeur sûre

bijou Cartier

Aujourd’hui, connue dans le monde entier, la maison Cartier a été fondée en 1847 à Paris. Elle est devenue, en quelques décennies, une marque emblématique exprimant le luxe de l’horlogerie et de la joaillerie française. Alliant une touche exotique et moderne au raffinement du style classique, le joailler-horloger s’est imposé avec un design sans pareil. De part sa qualité de fabrication, il est quasiment éternel et son style lui confère un charme unique qui traverse les âges et les modes. Son savoir-faire et sa notoriété font de Cartier l’un des leadeurs incontestés de la joaillerie. Malheureusement, le luxe incarné par la maison Cartier n’est pas donné. Ces modèles somptueux de bijoux de rêve valent une fortune et semblent être réservés aux plus grandes personnalités.

Cartier : un savoir-faire exceptionnel

Louis-François Cartier, maître-joailler, fit naître sa marque au milieu du 19ème siècle, et se fit connaître comme le joaillier qui savait réaliser les désirs les plus extravagants de ses clients. Il tint alors un modeste atelier qu’il reprit de son maître Adolphe Picard dans le quartier de Montorgueil. Associant joaillerie et horlogerie, il créa des montres de gousset puis rajouta des broches, des pendentifs et des châtelaines pour dames à sa collection. Alfred, son fils, ainsi que Pierre, Jacques et Louis, ses petits-fils ont très vite pris le relais. L’entreprise a déménagé et a ouvert un studio de création au 9, boulevard des Italiens, en 1898. Ainsi le style Cartier a entamé son dévoilement. Un an plus tard, Louis Joseph, l’aîné des petits fils, a établi la maison Cartier dans le centre du luxe et de la mode, 13, rue de la Paix. Grâce à leur inspiration néo-classique, les bijoux du style « Guirlande » ont conquis l’aristocratie et la haute bourgeoisie française. Un succès qui s’étendra très vite dans le monde entier par l’ouverture de succursales Cartier dans les régions anglophones notamment à Londres et à New York. De nos jours, un produit de la maison Cartier reste l’objet de charme, de séduction et de désir. N’étant pas accessible à tous les budgets, certains optent pour l’achat d’un bijou Cartier d’occasion .

Des créations intemporelles

En 1904, l’aviateur brésilien Alberto Santos-Dumont a demandé à son ami Louis Cartier de lui fabriquer une montre qu’il peut consulter en vol. À l’époque, la montre des hommes était conservée dans la poche de leur veston. Ainsi, la première montre-bracelet, baptisée « Santos » a vu le jour. C’est une révolution qui a rendu les montres à gousset complètement obsolètes. En 1914, la décoration en taches de panthère a été ajoutée en ornement sur une montre pour dame. Jeanne Toussaint, la directrice artistique de l’époque en a fait une véritable figure représentative de la marque. Depuis, elle se décline en toutes sortes de parures : collier, bracelet, broche… Nouveaux ou anciens, les bijoux Cartier gardent un charme unique qui traverse le temps. Ainsi, un bijou Cartier d’occasion a une valeur artistique authentique qui n’a rien à envier au neuf.

Le luxe aux meilleurs prix

La maison Cartier est à jamais associée à l’aristocratie. La créativité et l’inventivité de cette marque, l’excellence de ses artisans, vont rapidement permettre à la famille de conquérir le monde et le cœur des plus grands comme l’a appelée le roi Édouard VII : « le joailler des rois et le roi des joaillers ». Elle est aussi appréciée par les célébrités et le monde du cinéma. L’exemple parfait est la montre « Santos » en or portée par l’acteur Michael Douglas dans le film Wall Street en 1988. Cela n’empêche pas aux simples particuliers d’y accéder. Aujourd’hui, le marché de l’occasion permet de rendre les bijoux de luxe moins coûteux. C’est devenu même une tendance. On peut trouver un bijou Cartier d’occasion dans les boutiques de dépôt-vente de luxe. Avant leur mise en vente, des experts agréés les ont déjà authentifiés et griffés. Il est aussi possible de s’en procurer via un site d’enchères ou de petites annonces qui met en contact acheteurs et vendeurs.

Les joailleries françaises les plus en vogue
Les mythes autour de la pierre d’opale